Accueil du site > les P’tits Doudous > Histoires pour P’tits Doudous > un Hiver glacial

les histoires du Petit Marcel

un Hiver glacial

lundi 29 décembre 2014, par D & M

2014 - Petit matin blanc après une nuit froide. Quelques flocons flottent doucement avant de toucher le sol givré.

J’ai le souvenir lointain d’un hiver particulièrement rigoureux. Un hiver tellement glacial qu’un abbé révolté poussa un coup de gueule afin que tous se mobilisent pour les sans abris...

1954 - C’était dans un petit village lorrain figé par un froid hivernal qui n’en finissait pas. La campagne était couverte de neige et la rivière gelée au point que l’on pouvait la traverser à pied.

En hiver, si la nature se repose, les hommes en profitent pour préparer les prochaines saisons... C’est ce que faisait (ou plutôt tentait de faire avec ses petits bras) le P’tit Marcel en aidant son papa. Cette fois il s’agissait d’aller dans les bois pour en rapporter des "rames" pour la plantation de haricots au printemps prochain.

Le petit bois n’est pas très loin, mais en passant par la rivière gelée le chemin à parcourir est beaucoup plus court. Et c’est sur un traineau tiré par son papa que le P’tit Marcel glisse sur la glace. Ainsi la "petite équipe" se dirige vers le bois pour aller couper quelque jeunes arbres élancés qui feront de belles "rames" dans le potager.

un Hiver glacial {JPEG} Ils arrivent rapidement à pied d’œuvre : un bosquet. Mais pour le P’tit Marcel c’est une forêt avec ses grands arbres dénudés par l’hiver qui, contrastant avec le blanc du sol, élançent leur ramure sombre et inquiétante vers le ciel.

En hiver le soir vient vite, il ne faut pas perdre de temps. La scie met rapidement à terre quelques beaux et jeunes arbres au tronc bien rectiligne. Pas besoin de tronçonneuse pour des troncs aussi fins, d’ailleurs il n’y en avait pas à la maison... Puis quelques énergiques coups de serpe pour les ébrancher et nos "rames" sont prêtes.

Un peu à l’écart, pour ne pas gêner le travail de son papa et ne pas risquer un accident, le P’tit Marcel explore le petit bois à la découverte des traces laissées dans la neige par les petits animaux qui y ont élu domicile.

Pour faciliter leur transport, les tuteurs à haricots sont assujettis sur la luge, le P’tit Marcel devra faire le chemin du retour à pied. Mais ce n’est pas un souci pour lui, au contraire, il va pouvoir poursuivre ses explorations et même faire de belles glissades sur la glace qui recouvre la rivière.

Ainsi, de glissade en exploration, il est bientôt de retour à la maison pour se réchauffer auprès du poêle à bois qui ronronne dans la cuisine.