Accueil du site > la Haute Charme > le Livre comme la Roue...

N’espérez pas vous débarrasser des livres.

le Livre comme la Roue...

“Le livre est une invention aussi indépassable que la roue, le marteau ou la cuiller.”

dimanche 12 décembre 2010, par D & M

En cette période de fêtes et de cadeaux qui se préparent, beaucoup auront peut être mis sur leur liste au Père Noël un e-book ou la dernière tablette à la mode... j’ai retrouvé le texte d’un entretien paru en octobre 2009 dans Télérama dans lequel* Umberto Eco évoquait la pérennité du livre papier.

A un tournant de l’histoire du livre où la numérisation des ouvrages anciens et modernes va bon train, Umberto Eco, réaffirme sa confiance dans la durabilité du livre "papier", le vrai celui que "vous pouvez jeter du cinquième étage, vous le retrouverez plus ou moins complet en bas. Si vous jetez un e-book, il sera à coup sûr détruit"...

Rien de mieux n’a été inventé pour lire. Même si les e-book imitent le feuilletage des pages rien de remplace le "toucher" et l’odeur du papier qui constitue le livre, le vrai : "Le livre, c’est une invention aussi indépassable que la roue, le marteau ou la cuiller."
"Le livre de papier est autonome, alors que l’e-book est un outil dépendant, ne serait-ce que de l’électricité. Robinson Crusoé sur son île aurait eu de quoi lire pendant trente ans avec une bible de Gutenberg. Si elle avait été numérisée dans un e-book, il en aurait profité pendant les trois heures d’autonomie de sa batterie."

Les nouvelles technologies présentent de nombreux avantages et permettent d’accéder facilement et rapidement à une masse importante d’informations, à condition de pouvoir en faire le tri ...

"l’e-book fera disparaître les scolioses de nos enfants qui traînent sur leur dos des kilos de manuels scolaires. Ils auront Molière, la grammaire, sur leur ordinateur portable. Mais rien n’éliminera l’amour du livre en soi. La photographie a changé l’inspiration des peintres, mais elle n’a pas tué la peinture."

Le livre "papier" est intemporel, il n’est pas l’objet de quelques années, ni même d’une vie d’homme... "Nous pouvons encore aujourd’hui lire des livres vieux de cinq cents ans."

Alors que le livre électronique ne peut pas être véritablement feuilleté, son modèle "papier", au fil des manipulations de ses lecteurs, s’use, se déforme, se patine... Il est fait de matière vivante qui accompagne le lecteur, ce qu’aucune machine n’est capable de reproduire.

P.-S.

* Article publié à l’occasion de la sortie du livre : N’espérez pas vous débarrasser des livres, de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco, entretiens menés par Jean-Philippe de Tonnac, éd. Grasset.

Portfolio

Médiathèque de Troyes

1 Message

  • le Livre comme la Roue... Le 12 décembre 2010 à 20:16, par michel

    je suis tout à fait d’accord avec çà. Le bonheur pour moi, ce sont ces livres que l’on peut toucher, feuilleter.